19 juin 2017

Entente de l’Eurogroupe : la Grèce obtient de nouvelles aides financières © picture alliance/dpa/Kay Nietfeld
(© picture alliance/dpa/Kay Nietfeld)
Les ministres des Finances de la zone euro réunis à Luxembourg ont accordé le versement à la Grèce de 8,5 milliards d’euros en vertu du troisième plan d’aide. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a laissé entrevoir une participation de son organisation. Le ministre fédéral des Finances Wolfgang Schäuble s’est montré satisfait.

La chancelière fédérale Angela Merkel en avait déjà émis le souhait peu avant la réunion de l’Eurogroupe : à l’issue d’âpres négociations avec la Grèce et le FMI, Athènes recevra la prochaine tranche du troisième plan d’aide. La condition à cela était que la Grèce entreprenne des réformes radicales et qu’un compromis soit trouvé avec le FMI.

 

Le FMI reste à bord

Le ministre fédéral des Finances Wolfgang Schäuble exprime son soulagement. « Nous avons trouvé une voie selon laquelle le FMI adopte dès maintenant un programme, mais les paiements ne débuteront qu’après la clôture de celui-ci », a-t-il déclaré en amont de la réunion. Comme convenu en mai 2016, la question de nouveaux allègements de dette sera abordée après la fin du troisième plan d’aide. « Nous examinerons alors ce qui aura été atteint à ce moment-là, notamment à la lumière des évolutions réalisées sur les plans économique et de politique financière », selon le ministre fédéral des Finances.

La directrice du FMI Christine Lagarde a confirmé son intention de recommander à l’organe directeur du FMI un nouveau programme pour la Grèce. Elle a évoqué un volume de deux milliards de dollars (1,8 milliard d’euros). Cela est toutefois indépendant du fait que l’Eurogroupe accorde à la Grèce de nouveaux allègements de dette une fois le programme échu.

 

La commission budgétaire codécisionnaire

En référence à la nécessaire approbation de la commission budgétaire du Bundestag concernant une telle solution, M. Schäuble a déclaré ne pas considérer cette démarche comme un changement essentiel au plan d’aide à la Grèce. L’évaluation finale de celui-ci incombe toutefois à la commission budgétaire, qui va se saisir dans les plus brefs délais des résultats de cette réunion.

La Grèce perçoit depuis 2010 une aide de la part de ses partenaires européens et du FMI. Un troisième plan d’aide pouvant atteindre 86 milliards d’euros a cours jusqu’en 2018. Près de 32 milliards d’euros ont déjà été versés. Pour le seul mois de juillet, Athènes a besoin de près de 7,5 milliards d’euros pour rembourser d’anciennes dettes.

 

De bons résultats pour tous

« Je crois qu’il s’agit aujourd’hui d’un bon résultat pour la Grèce notamment, mais aussi pour l’Eurogroupe dans son ensemble », a affirmé le ministre fédéral des Finances Wolfgang Schäuble après la réunion, exprimant sa satisfaction. La Grèce obtient ainsi les moyens nécessaires et le FMI reste, « du moins concernant le programme en tant que tel, à bord ».


Situation au 16.06.2017

© Gouvernement fédéral

Nouvelles d'Allemagne
Vous êtes en train de quitter la version optimisée pour les appareils mobiles