8 juin 2017

Construction d’un pont au Mali © picture alliance/dpa
(© picture alliance/dpa)
Le gouvernement allemand a adopté mercredi en Conseil des ministres une stratégie pour doper la coopération économique entre l’Allemagne et l’Afrique. Le document comprend 16 mesures visant à encourager les entreprises allemandes à investir davantage sur un continent au potentiel économique encore largement sous-exploité. Il s’agit également d’offrir à la jeunesse africaine, en pleine expansion, des perspectives et des emplois sur place tout en freinant les migrations.

Le document fixe trois priorités : améliorer le financement et les structures de financement des activités économiques, renforcer la promotion du commerce extérieur vers l’Afrique et développer les instruments de la coopération au développement.

 

16 mesures, du financement aux start-up

L’une des principales mesures réside ainsi dans une meilleure couverture des risques à l’exportation. La franchise de garantie d’Euler Hermès, l’organisme d’assurance-crédit allemand, sera ramenée de 10 % à 5 %. De leur côté, les clients africains se verront accorder de meilleures conditions de financement.

Au Kenya. La stratégie du gouvernement allemand comprend le soutien au développement de start-up © picture alliance/photoshot
(© picture alliance/photoshot)
L’initiative comprend, par ailleurs, un soutien aux PME et aux start-up africaines, le développement du dialogue germano-africain dans le domaine de l’énergie et une coopération renforcée en matière de formation professionnelle.

La mise en œuvre de cette stratégie sera suivie et coordonnée par les secrétaires d’État de plusieurs ministères fédéraux.

Une plateforme en ligne (« Portal Afrika »/ « Portail Afrique ») sera également créée. Elle aura pour rôle d’informer les entreprises allemandes des opportunités qu’offre le marché africain. Elle sera gérée par Germany Trade&Invest, la société de promotion du commerce extérieur allemand, et les chambres de commerce à l’étranger.

 

Initiative au G20

La population africaine devrait doubler d’ici à 2050. Il est donc essentiel d’offrir aux jeunes Africains des perspectives et des emplois sur place © picture alliance/dpa
(© picture alliance/dpa)
La volonté de développer un véritable partenariat sur un pied d’égalité avec l’Afrique est, par ailleurs, l’une des ambitions clés de la présidence allemande du G20.

Berlin vise le lancement d’un partenariat multilatéral, baptisé « Compact with Africa » (CwA), lors du sommet du G20 qui se déroulera dans un mois à Hambourg.

Son objectif : renforcer les conditions permettant des investissements privés durables dans les pays africains, par exemple en matière d’infrastructures.

A.L.

 

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Consulter le document adopté par le Conseil des ministres allemands (en allemand)

Ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (en allemand)

Le projet allemand de Plan Marshall pour et avec l'Afrique (en allemand)

© CIDAL

Présidence allemande du G20
Vous êtes en train de quitter la version optimisée pour les appareils mobiles