Importance croissante de la politique économique extérieure

L’Allemagne est plus liée intégrée dans l’économie mondiale et plus dépendante de son évolution que bien d’autres pays. Un quart de ses revenus proviennent des exportations de biens et services et plus d’un emploi sur cinq dépend du commerce extérieur. L’exportation de biens et services constitue ainsi le principal moteur de la conjoncture allemande.

La compétitivité de l’Allemagne sur la scène mondiale revêt également une importance croissante. Son attractivité pour les investisseurs étrangers est décisive car la création ou la préservation d’emplois et le développement de nouvelles technologies reposent sur leur engagement. La mondialisation de l’économie accroît encore la dépendance de l’Allemagne vis-à-vis du marché mondial.

Dans le même temps, la mondialisation rapproche toujours plus les conditions de vie des gens à travers le monde. La responsabilité commune de l’ensemble des États dans la stabilité d’un développement économique profitable à tous est de plus en plus évidente. Face aux conflits politiques, un principe est plus vrai que jamais : les échanges commerciaux et l’imbrication économique créent de la confiance et stabilisent les relations internationales.

Ainsi, la politique extérieure allemande a pour mission à la fois de promouvoir et protéger les intérêts économiques du pays dans le monde et de contribuer au développement d’une coopération économique mondiale équitable et durable.

 

Le rôle de l’État dans la promotion de l’économie extérieure

La créativité, le dynamisme et la performance de son économie ont hissé l’Allemagne dans le peloton des plus grandes puissances mondiales. Cette ascension a été favorisée par une politique économique extérieure responsable.

L’initiative individuelle des entreprises et au cœur de l’économie libre de marché. Le soutien apporté par l’État à l’économie extérieure ne saurait remplacer une activité économique dynamique. Mais il aide les entreprises à conquérir des marchés étrangers et vise à améliorer les conditions de leur activité. L’État et le secteur économique soutiennent conjointement les entreprises. Informations et conseils sont prodigués à la fois par des autorités publiques (ambassades, consulats généraux, la société Germany Trade and Invest  (GTaI) pour le commerce extérieur et la promotion des investissements étrangers en Allemagne) et par des institutions du secteur privé (telles que les chambres de commerce allemandes à l’étranger). En outre, l’État encourage particulièrement les activités entrepreneuriales à l’étranger (notamment en proposant des programmes de salons professionnels, en concluant des traités relatifs à la protection des investissements et en octroyant des assurances-crédits à l’exportation).

Le gouvernement fédéral attache un grand prix au soutien des petites et moyennes entreprises car, d’une part, leurs ressources humaines et financières sont limitées et d’autre part, elles sont le moteur de l’économie allemande. Les représentations diplomatiques et les chambres de commerce allemandes à l’étranger conseillent et accompagnent activement les PME, et tout particulièrement celles des nouveaux länder.

Le rôle de l’État consiste en outre à s’engager, à travers des négociations bilatérales et multilatérales au sein de l’Union européenne, de l’OCDE et de l’OMC, en faveur d’un cadre général permettant une concurrence et un commerce aussi libres que possible. Enfin, la politique économique extérieure peut contribuer à supprimer les barrières qui compliquent l’accès des entreprises allemandes aux marchés étrangers.

 

Les missions du ministère fédéral des Affaires étrangères : fournir un accompagnement politique, mettre en relation et conseiller

Promouvoir le commerce extérieur est l’une des premières missions du service diplomatique. Le ministère fédéral des Affaires étrangères et ses plus de 220 représentations diplomatiques et consulaires soutiennent partout dans le monde l’activité des entreprises allemandes à l’étranger grâce à un large éventail de prestations.
Les services économiques fournis par les missions diplomatiques visent à accompagner avant tout les petites et moyennes entreprises. Ainsi, les agents des ambassades et consulats généraux ainsi que du ministère des Affaires étrangères à Berlin s’emploient à :

Accompagner politiquement et ouvrir des portes

Ils font valoir les intérêts concrets des entreprises face aux autorités gouvernementales étrangères. Ils établissent des contacts avec des décideurs politiques et économiques du pays d’accueil. Ils engagent et mènent des discussions sur des enjeux économiques avec des instances officielles. Ils défendent les intérêts économiques allemands dans le pays d’accueil et font progresser les conditions d’accès au marché local.

Mettre en réseau

Ils nouent des contacts entre institutions, personnes et entreprises en Allemagne et dans les pays d’accueil. Ils parrainent et organisent tables rondes, ateliers et conférences régionales, ainsi que des manifestations à l’intention des exposants allemands de salons professionnels et foires et de leurs partenaires commerciaux.

Conseiller

Ils conseillent les entreprises sur des questions économiques, informent les organisations professionnelles des projets et appels d’offres intéressants à travers le monde, rendent compte régulièrement du cadre économique et politique en vigueur à l’étranger, participent à l’évaluation des risques pour les garanties à l’exportation et les garanties des investissements.

Par ailleurs, les missions diplomatiques et consulaires assurent la promotion de l’Allemagne en tant que pôle économique.

Enfin, le ministère fédéral des Affaires étrangères œuvre à l’amélioration des conditions d’activité des entreprises allemandes dans le monde. Il participe notamment à la négociation de traités de promotion et de protection des investissements, d’accords de double imposition et s’engage au sein d’instances internationales telles que l’OMC, l’OCDE, les Nations Unies et l’UE en faveur de conditions favorables au commerce et aux investissements ainsi que de l’égalité de chances pour les entreprises allemandes.

 

Situation au 29/08/2011

Plan d’action national « Entreprises et droits de l’homme »

Ouverture de la conférence (archives) © Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le gouvernement fédéral a commencé à formuler un plan d’action national « Entreprises et droits de l’homme ». Il devrait être adopté en 2016 par le Conseil des ministres fédéral.

Plan d’action national « Entreprises et droits de l’homme »

Contrôle des exportations d’armes

Cargo © colourbox

La politique étrangère de l’Allemagne, qui se veut une politique de paix, s’accompagne d’une politique restrictive en matière de vente d’armement à l’étranger. Dans ce domaine, l’Allemagne cherche à entretenir une concertation aussi étroite que possible au sein de l’Union européenne ainsi qu’avec les autres pays de la communauté internationale.

Contrôle des exportations

Vous êtes en train de quitter la version optimisée pour les appareils mobiles